Conseils

Le stockage à bonne température

Le cidre se conserve idéalement debout afin que les résidus éventuels de levures se déposent au fond de la bouteille, dans un endroit frais entre 8° et 15° et à l’abri de la lumière. Il se déguste jeune, de préférence dans les 2 ans.

Servir bien frais :

Pour qu’un cidre libère tous ses trésors, il doit être servi entre 8° et 10°. Laissez reposer la bouteille avant de le servir et d’apprécier sa jolie couleur ambrée. Il se déguste dans un verre tulipe ou verre ballon pour faire remonter ses arômes.

museletConnaissez-vous le muselet ?

Qui n’a jamais joué avec le petit fil de fer qui entoure le bouchon d’une bouteille de cidre ? Son nom : le muselet.

Remplaçant la ficelle de chanvre à l’efficacité précaire, ce fil de fer tout simple et pourtant si résistant, libère de son étreinte le bouchon en forme de champignon impatient de s’échapper sous l’ardente pression du cidre pétillant.

Un label pour vous guider

Afin de vous guider dans votre choix, plusieurs labélisations existent, mises en place par des professionnels et des œnologues experts cidrologues. En Haute-Normandie, depuis 30 ans les professionnels se mobilisent pour promouvoir leur filière et contribuer à l’amélioration constante de la qualité des produits.

Le Syndicat de la promotion des cidres fermiers de Haute-Normandie qui compte aujourd’hui plus de trente adhérents dont les Vergers du Quesnay, a créé le label « Cidres des Pays de Haute-Normandie » garantissant des cidres « pur jus, à base de pommes à cidre, produits et transformés en Haute-Normandie et suivis par un technicien lors de leur élaboration ».

De même, la mention « Cidre fermier » assure que toutes les pommes sont celles de l’exploitation.